Intérieurs Urban Jungle

Plante mikado : Syngonanthus

Dans la série des plantes originales je vous présente ma dernière recrue : la plante mikado ! Quand je l’ai découverte en jardinerie j’ai eu de suite le coup de foudre. Une petite touffe et de très longues tiges, ornées d’une boule légèrement dorée à sa base.

Plante mikado
Plante mikado

C’est plante originale est assez compliquée à trouver car croyez-moi je fréquente beaucoup les jardineries ( mon péché mignon ) et c’est bien la première fois que je l’y découvre ( Willemse en a déjà proposées ). Après quelques recherches, j’apprends que c’est le syngonanthus mikado est une obtention horticole récente.

plante mikado

L’espèce aime particulièrement les environnements humides et chauds. Je l’aurai bien placée dans un terrarium mais le mien est trop petit, il va falloir que je me penche davantage sur le sujet. La salle de bain semble être une bonne idée.

Quant aux possibilités de multiplication : la plante se reproduit par semis. Cependant il s’agit d’un cultivar breveté.

Je me sens comme chargée d’une mission compliquée, un peu privilégiée…

Je suis définitivement fan de cette plante Syngonanthus des plus originales. Les boules dorées sont tellement parfaites que j’avoue, j’ai soupçonné le vendeur de les avoir bombées or !

A lire : la plante ZZ

Belle plante, Uncategorized

Masque cheveux aloe vera et huile de coco : ma recette

L’Aloe Vera est une plante médicinale aux mille et une vertus. Lorsque j’ai acheté mon plant d’Aloe Vera, c’était une petite plante pas plus haute de 20 centimètres. Je l’avais prise pour la poser sur l’étagère de nos toilettes. La demoiselle s’est tellement plu qu’elle a rapidement eu besoin d’un pot plus grand… J’ai fini par la rempoter dans un gros pot et la placer dans le jardin dès la fin des gelées, pour la rentrer le mois dernier. Mon Aloe Vera n’en finit plus de grandir, il y a même des rejets que je dois rempoter avant qu’ils n’épuisent mon pied-mère. Ce qui me plait dans cette plante méditerranéenne, au-delà de la beauté de ses larges tiges, c’est l’utilisation que l’on peut en faire. Dans cette article je vais partager avec vous l’une de mes recettes de masque cheveux Aloe Vera.

« Quatre végétaux sont indispensables au bien-être de l’homme : le blé, le raisin, l’olive et l’Aloe. Le premier le nourrit, le second élève son esprit, le troisième lui apporte l’harmonie et le quatrième le soigne. »

Christophe Colomb (1451-1506)

Masque cheveux Aloe Vera et huile de coco

Cette recette de masque cheveux Aloe Vera est parfait pour hydrater et nourrir les longueurs, et renforce la fibre capillaire. Il faut :

Je coupe directement sur mon Aloe Vera avec un couteau propre une branche pour préparer mon masque capillaire. 

Il faut ensuite éplucher la branche en étant bien vigilant pour retirer toute la partie verte car elle est toxique. La texture obtenue est visqueuse et transparente.

masque cheveux aloe vera

Dans un petit blender mixez quelques secondes…

Et filtrez à l’aide d’un chinois. On obtient le gel d’Aloe Vera. Ce dernier peut être conservé plusieurs jours dans un pot hermétiquement fermé, stocké au réfrigérateur.

Si l’huile de coco vierge bio est à l’état solide, réchauffez la légèrement afin de la rendre liquide pour faciliter le mélange. Ajoutez au gel d’Aloe Vera.

Mélangez votre masque cheveux Aloe Vera avec un fouet : votre soin capillaire maison est prêt !

Pour la suite, je vous recommande d’appliquer ce masque cheveux Aloe Vera et huile de coco sur la longueur de vos cheveux. Enveloppez-les dans une serviette et laissez poser une heure. Rincez vos cheveux et faites votre shampoing habituel.

Le gel d’Aloe Vera a une texture très visqueuse mais il se rince très bien. Ce masque est agréable à utiliser et les cheveux en ressortent bien hydrater. J’ai différentes recettes beauté à base d’Aloe Vera, je vous partage cela très prochainement. 

N’hésitez pas à découvrir ma recette de gommage oriental à l’huile d’olive, miel et sucre !

Consommer Green

Faire sécher les feuilles de verveine et fleurs de camomille

FAIRE SÉCHER LES FEUILLES DE VERVEINE ET FLEURS DE CAMOMILLE

Jusqu’à maintenant, lorsque je rentrais d’un séjour au Maroc, je rapportais toujours deux sacs de « Louisa » ( des feuilles de verveine citronnelle séchées ). C’était comme un rituel. A Fès, je fais toujours un tour à Dokkarat, un quartier populaire non loin de la gare. Il y a là-bas de la famille, mais aussi un petit marché et plusieurs échoppes. Ces dernières ne paient pas de mine, mais on y trouve parfois des trésors à très petits prix ( un peu comme chez ce bijoutier qui vend de l’occasion, ou ce marchand de tissu ). L’un des marchands a toujours des sacs de verveine citronnelle, prête à infuser, et ça ne coûte rien du tout. Les infusions de Louisa sont recommandées, entre autre, pour les mots de ventre. En hiver, j’aime en proposer à ma petite famille.

La verveine citronnelle sent tellement bon, que j’ai choisi d’en faire pousser dans le jardin, pour tenter de préparer ma propre tisane bio. Parmi les plantes médicinales faciles à cultiver et à entretenir, se trouve la camomille, j’en ai donc profité pour en mettre un plant également.

FAIRE SÉCHER LES FEUILLES DE VERVEINE ET FLEURS DE CAMOMILLE

Comment récolter et préparer la verveine citronnelle et la camomille pour faire des tisanes ?

  • La verveine citronnelle

De préférence au petit matin, car c’est à ce moment que la plante est le plus aromatisée, vous pouvez procéder à la récolte. La verveine citronnelle se coupe au fur et à mesure des besoins. Avec des ciseaux, coupez quelques « segments » .

  •  La camomille

La cueillette des fleurs de camomille se fait lorsque les fleurs sont bien ouvertes, une fois que le cœur jaune est bien visible. Pour ma part, avec des petits ciseaux, je coupe directement les fleurs ( d’autres préfèrent couper avec la tige ).

Une fois la récolte faite, il faut rincer les feuilles et les fleurs, à l’eau claire, pour éliminer les résidus de terre, ou les pucerons par exemple. Égouttez avec une passoire puis posez le tout sur un torchon, bien à plat. Pour faire sécher la précieuse récolte, choisissez un endroit aéré, sec, et de préférence, à l’ombre ( j’ai choisi un recoin de mon garage ).

Lorsque les feuilles et les fleurs sont toutes flétries ( minimum une semaine ), elles sont prêtes à être infusées. Pour les conserver, choisissez une boite en métal, vous pourrez ainsi les conserver jusqu’à une année ( mais il y a des chances qu’elles soient consommées bien avant ! ). Si vous souhaitez préparer une infusion, il suffit de faire bouillir un volume d’eau, puis verser quelques feuilles et fleurs. Laissez infuser une dizaine de minute, et consommez.

Faire une bouture

Faire une bouture de papyrus

Le papyrus est une jolie plante aux longues tiges très graphiques, de culture facile. Vous pouvez choisir de la cultiver dans un pot ou dans un bassin. Je vous conseille de garder le papyrus en pot pour pouvoir le rentrer en intérieur dès les premières gelées. J’ai choisi de mettre le mien dans une bassine en zinc pour un esprit champêtre dans le jardin. Dans cet article, je vous propose de voir ensemble comment faire une bouture de papyrus.

L’avantage de cette technique réside dans la simplicité et la rapidité. Si vous êtes du genre patient, vous pouvez également vous lancer dans la culture de graines de papyrus

La technique est vraiment simple. Vous pouvez même choisir de faire plusieurs boutures de papyrus en même temps, pour pouvoir mettre dans un vase les jolies ombelles de feuilles. Avec les longues tiges, le résultat est très graphique.

bouture papyrus

Choisissez une tige et coupez en conservant une dizaine de centimètres. J’en avais une déjà pliée par le transport, parfait, hop faisons une bouture !

bouture papyrus

Je vous conseille de couper les feuilles, il est inutile de les conserver et il sera plus simple de placer la bouture dans un récipient d’eau.

Une fois n’est pas coutume : on place la bouture de papyrus tête en bas, car les racines partiront des feuilles. Pensez à changer l’eau régulièrement. Vous pouvez soit conserver la bouture en intérieur, soit la plonger dans l’eau en extérieur.

bouture papyrus

Une quinzaine de jours plus tard, les racines apparaissent et nous pouvons même constater le départ d’une belle pousse vert tendre. A ce stade il est envisageable de mettre en terre la bouture, je m’en occupe dès demain !

Après quelques jours, j’ai décidé de mettre la bouture de papyrus en terre. Le pot reste dans la bassine en zinc, comme ça je n’oublie pas de l’arroser.

Envie de multiplier vos plantes vertes ? Je vous invite à découvrir la bouture de Zamioculcas ( plante ZZ ).